+227 20 35 11 66 / +227 93 10 10 93

BLOG

Wahidi R. Moustapha 0 Commentaires 1025 Views

Si vous souhaitez en savoir plus sur comment utiliser Twitter, c'est le bon endroit. Si vous ne comprenez rien, n'hésitez pas non plus à consulter ce guide, il a été fait pour vous.

Je suis un fervent utilisateur de Twitter. C’est une de mes principales sources d’information et de veille. Que ce soit pour des sujets webmarketing ou digital. Je me connecte tous les jours sur ce réseau social. En vacances. Au bureau. Au saut du lit. Dans des plages horaires bien définies évidemment. Vous ne me prendrez pas au piège du multitâche. Twitter est une mine d’or pour le social marketing.

Néanmoins, peu de gens partagent mon enthousiasme pour Twitter. Que ce soit dans mon entourage professionnel ou personnel. Beaucoup de managers autour de moi ont un compte twitter. Mais presque personne ne s’en sert. J’ai essayé de creuser le sujet. Et c’est à peu près à chaque fois la même réponse. « Je ne comprends rien à ce réseau social ». Ils finissent par abandonner. C’est dommage car :

  • Twitter est une mine d’or pour les news et pour la veille
  • Les 140 caractères vous obligent à enlever toute fioritures d’un message. Vous devez donc vous concentrer sur l’essentiel.

Bien évidemment, il y a quelques limites à cet outil.

  • C’est un lieu d’expression libre certes. Mais il est difficile d’avoir un échange ou une conversation en 140 caractères. Essayez de suivre une conversation entre deux personnes et vous comprendrez.
  • Le phénomène de suivre trop de gens fait que l’on ne suit plus personne. C’est le royaume du bruit permanent où personne n’entend plus rien.
  • C’est le royaume du présent. Un tweet vieux de plusieurs heures n’existe littéralement plus.
  • Il est très difficile de s’y retrouver au départ. C’est l’une des missions du nouveau patron de Twitter. Jack Dorsey, fondateur de l’entreprise, qui vient de reprendre les rênes de ce réseau social.

Les bases : Comment fonctionne Twitter ?
Le fonctionnement de ce réseau social est assez simple. Un compte peut représenter une personne, une entreprise, un département, …. Lorsque vous avez un compte, vous pouvez faire les actions suivantes :

  • Ecrire un « tweet ». C’est un message de 140 caractères qui peut contenir des images, liens, vidéos …
  • Le fil d’actualité. C’est la page d’accueil de votre compte twitter. Les tweets apparaissent dans un ordre chronologique.
  • Être suivi par d’autres comptes. Ce que l’on appelle les « Followers ». Ou les abonnés en Français. Ces personnes verront vos tweets apparaître sur leurs fils d’actualité.
  • Suivre un compte. Ce que l’on appelle le « Following ». Ou abonnement en Français. Vous verrez les tweets de ces comptes apparaître sur votre fil d’actualité.
  • Reprendre le tweet d’un autre compte. Ce que l’on appelle « Retweet », c’est à dire le transmettre à vos « followers » ou bien le « Citer, en y ajoutant un message. C’est un peu l’équivalent de transférer pour un mail.
  • Ajouter un « Hashtag » dans vos tweets. C’est à dire mettre un mot clé dans votre tweet. Votre tweet sera ajouté à une liste avec tous les tweets ayant le même Hash Tag. Twitter a inventé ce concept mais il a été popularisé par d’autres réseaux sociaux. Comme Facebook ou Pinterest par exemple.
  • Faire une « Mention ». C’est à dire ajouter le nom d’un utilisateur dans un tweet. Ce dernier sera avertit de la chose.

L' »objectif » pour un profil sur Twitter est d’avoir de nombreux followers. Afin que vos messages aient une portée la plus importante possible. Cela vous servira à plusieurs choses :

  • Partager votre point de vue sur un sujet
  • Augmenter le trafic sur votre site internet
  • Partager des informations ou des liens.
  • Rentrer en contact avec quelqu’un (même si je suis assez dubitatif sur ce point personnellement).
  • Comment est composé le profil de votre compte Twitter ?

Votre profil sur votre compte Twitter est personnalisable sur plusieurs paramètres :

  • Nom de profil. C’est le nom qui apparaît sur votre compte.
  • Votre nom d’utilisateur. C’est votre identifiant unique. Cela commence toujours par un @.
  • Une description de 140 caractères. Vous pouvez tout mettre. Liens, hash tags, …
  • Une url vers le site de votre choix. Le lien est en no-follow pour les passionnés de référencement naturel. Cela est vrai pour tous les liens sur Twitter. Cela veut dire que les moteurs de recherche ne les suivent pas dans leur exploration du web. Donc peu d’intérêt pour le SEO.
  • Une photo de profil et une photo de couvrture. Des outils en ligne comme Canva peuvent vous aider à avoir de belles choses.

Mes conseils pour bien se servir de Twitter.
Voici les conseils que je donne aux personnes qui m’entourent. Ce ne sont pas des règles absolues et tout le monde n’est pas obligé d’y souscrire. Néanmoins, c’est le fruit de mon expérience et de plusieurs années sur Twitter.

Voici comment réussir ses débuts sur Twitter ( onboarding dans le vocable des start-ups) :

  • Ne suivez que quelques comptes au départ. Entre 5 et 10 comptes. Pas plus. Apprenez à vous servir de ce réseau social.
  • Faites une recherche sur Google (en anglais de préférence). « best twitter account to follow [et votre domaine]». Il y a souvent eu des articles qui ont été écrits sur le sujet et c’est un bon point de départ. Cette technique fonctionne moins bien en français. L’autre aléas est que cela vous donne des comptes anglophones. Néanmoins, pour l’instant, Twitter est surtout très riche en anglais.
  • Tapez un mot clé de votre domaine d’activité dans le moteur de recherche de Twitter. Regardez les profils des personnes qui sortent. Souvent, ce sont des personnes d’autorités sur le sujet. Regardez les fils d’actualités. Si dans les derniers 30 tweets, vous ne voyez rien d’intéressant, passez votre chemin.
  • Méfiez-vous des comptes qui tweetent trop. Le compte qui a plusieurs dizaines de milliers de tweets à son actif est toujours un peu suspect à mes yeux. (même si cela n’est pas toujours vrai). Je suis circonspect devant les comptes qui tweetent une dizaine d’articles intéressants chaque jour. Comme si il y avait 10 articles intéressants à lire par jour … J’aimerais bien.
  • Ne suivez pas des entreprises ou des publications. Dans ce cas, Twitter n’est pas un outil d’information mais un outil de promotion. Vous voulez de l’information. Pas de la promotion. Si vous aimez une publication ou un blog, suivez-les avec un flux RSS ou leurs newsletters.
  • Soyez intransigeant sur la qualité de vos abonnements. Si vous ne trouvez pas quelqu’un pertinent, sortez le de vos abonnements. N’hésitez pas à revoir régulièrement votre liste d’abonnement.
  • Ne vous fiez pas (trop) au nombre d’abonnés d’un compte. Penser qu’un compte est intéressant car il a de nombreux abonnés est faux. Regarder son nombre d’abonnements est une bonne indication. 5 000 followers pour 6 000 abonnements, ce n’est pas la gloire.
  • Vous avez plusieurs domaines d’intérêt à suivre ? Faites des listes. Les listes vous permettent de regrouper les comptes par intérêt. Si vous aimez la cuisine et le cinéma, cela peut être plus facile à lire en ayant deux fils séparés.

Quels sont les paramètres de performance de twitter ?
Lorsque vous ouvrez votre compte, vous avez accès à une partie statistique. Cette partie statistique vous permet de voir les performances de votre compte. Avec les metrics suivants :

  • Le nombre d’impressions de vos tweets. Combien de fois vos tweets sont apparus sur un écran d’utilisateur. Cela ne veut pas dire qu’il l’a forcément vu. Pour vous donner une ordre de grandeur, j’ai en moyenne 400 impressions par jours. Je tweete en moyenne 30 fois par mois.
  • Le nombre de visites du profil. Combien de personnes se sont rendues sur votre page principale de compte. Pour vous donner une ordre de grandeur, mon profil est vu environ 300 fois par mois. Pour ceux qui veulent gagner du trafic vers leur site via le profil, j’ai moins d’un visiteur par mois par ce biais. Donc l’url sur votre profil importe assez peu en fait.
  • Le nombre de mentions. Le nombe de fois où votre compte a été mentionné sur un tweet. Pour vous donner un ordre de grandeur, je suis mentionné 5 fois par mois.
  • Le taux d’engagement. Le nombre de fois où une action a résulté suite à un de vos tweets. Cela peut être un clic sur un lien, voire votre compte, …. Pour vous donner un ordre de grandeur, j’ai un taux d’engagement de 2% environ par mois.
  • Ces statistiques étant un élément assez récent sur Twitter, elles évoluent beaucoup. Vous pouvez comparer les intérêts de vos followers avec ceux d’une population cible. C’est encore assez limité. Il est évident que cela doit être un chantier important pour le nouveau CEO de Twitter.

Comment optimisé son utilisation de Twitter
Comme tous réseaux, qu’ils soient sociaux ou autres, cela prend du temps. Si vous espérez devenir le nouveau roi en quelques semaines, passez votre chemin. Voici quelques réflexions après avoir utilisé ce réseau social :

  • Donnez du temps. Du délai. Son nombre de followers ne grandit de manière exponentielle sans événement. Il faut être actif et cela de manière régulière. J’ai constaté que mon nombre de followers augmente à mesure lorsque je tweete régulièrement. Il en va de même pour les différents critères de performances. Plutôt que de twitter plusieurs messages en même temps, dispersez-les dans le temps. Des outils sont très utiles pour cela. Voir la section plus bas sur les outils pour mieux se servir de twitter.
  • Prenez du temps. Pour améliorer son nombre de followers, il faut apporter de la valeur ajoutée. Retwitter bêtement ne fait pas partie de cette catégorie. Il faut prendre le temps d’écrire des messages. De bien les réfléchir. Bref, cela prend un peu de temps. De plus, il faut sélectionner les messages et les articles que l’on souhaite faire passer. Je suis assez intransigeant avec la qualité de ce que je tweete.
  • Utilisez des hash-tags avec parcimonie et intelligence. Veillez à ce que chacun de vos messages en ait au moins un. Mais ne faites pas des messages seulement avec des hash-tags. Utilisez des hash-tags qui ont du sens. N’utilisez pas #iphone par exemple si vous parler d’android.
  • Mentionner les auteurs et les sources. Déjà par correction. C’est une bonne manière de rendre hommage au travail accompli. De plus, c’est une excellente manière d’être retweeté. Et donc d’améliorer sa portée et sa visibilité.
  • Utilisez tous les médias à votre disposition. Il est possible d’ajouter des émojis. Des vidéos. Des images. Utilisez-les mais avec intelligence bien évidemment.
  • N’hésitez pas à répondre ou à engager des conversations. Même si je trouve que pour l’instant, ce n’est pas très au point.
  • Comment optimiser ses tweets ?  Je vous conseille la lecture de cet article venant du blog de buffer. (voir plus bas dans les outils pour améliorer Twitter pour plus de détails). Cette étude vous donne des pistes sur comment optimiser vos tweets. Elle a été effectuée sur la base d’un million de tweets. Je suis assez circonspect sur les résultats de cette étude. L’écart est trop proche pour ne pas être envisagé comme de la potentielle erreur statistique. Néanmoins, elle reste intéressante.
  • A quelle heure faut-il tweeter ? Là encore une autre étude de buffer. Ce sont des données américaines. Mais je pense qu’il est acceptable de les transposer dans nos fuseaux horaires. Néanmoins, je constate que cela n’a pas d’impact si vous avez un nombre de followers faible.

Comment et pourquoi faire de la publicité sur Twitter ?
Twitter propose de faire de la publicité. C’est à dire vous permettre de faire apparaître des tweets sponsorisés. Vous pouvez avoir plusieurs possibilités qui répondent à plusieurs objectifs :

  • Gagner des followers. Pour augmenter naturellement vos impressions organiques par la suite.
  • Générer du trafic vers votre site web. Pour augmenter le trafic vers votre site web.
  • Installer des applications. Les possesseurs de smarthphones et de tablettes peuvent télécharger votre application.
  • Capter des adresses emails. Augmenter le nombre d’inscrits sur votre newsletter.
  • Avoir de la visibilité et de l’engagement. Mettre en avant vos tweets et vos vidéos pour susciter de la viralité.

Vous pouvez choisir les paramètres suivants pour créer une campagne publicitaire sur Twitter :

  • Le lieu. Pays, ville, Arrondissement, … C’est assez précis.
  • Le Sexe. Homme ou femme.
  • La langue.
  • Des opérateurs mobiles. Orange, SFR, Free mobile, …
  • Des appareils. Ordinateurs, Smartphone, …. Ou plus spécifiquement, des systèmes d’exploitation comme iOs.
  • Des critères supplémentaires. C’est très riche. Vous êtes en mesure de faire des campagnes très précises et très riches. Cela va du ciblage d’abonnés particuliers à des centres d’intérêts. Vous pouvez aussi ajouter des données d’utilisation de Twitter. Des mots clés, …
  • Vous finissez par une estimation de votre audience. En fonction de vos critères, elle est plus ou moins importante.
  • Il ne reste plus qu’à définir votre budget. Composer votre tweet et la campagne est lancée.

Réussir son invesstissement publicitaire sur Twitter
A la question que l’on me pose fréquemment. « Est-ce une bonne idée d’investir du budget sur Twitter ? ». Voici ma réponse :

  • Oui, si vous êtes sur une clientèle B2B avec un fort accent communication ou technologie.
  • Oui, si vous voulez cibler des influenceurs. Presque tous les journalistes, politiciens ou célébrités sont sur Twitter.
  • Oui, si vous êtes sur une clientèle jeune. Les recherches les plus associées avec le mot clé Twitter sur Google sont surprenantes.  Jeremstar, m pokora, amélie neten. Si ces noms n’évoquent rien pour vous, demandez aux adolescents autour de vous.
  • Non, si vous cherchez à faire du grand public. J’ai constaté que les personnes utilisent Twitter pour un ou deux centres d’intérêts. Pas beaucoup plus. Vouloir vendre des piscines ou des appartements, cela ne passe pas bien.
  • Non, si vous n’avez pas d’objectifs précis. Je vois parfois des campagnes qui renvoient du trafic vers des réseaux type Youtube. Cherchez à profiter de ces réseaux pour gonfler vos propres réseaux. Pas ceux des autres.
  • Non, si vous n’avez rien à dire. Mettre en avant des news diverses pour augmenter son nombre de followers est ridicule. Il faut chercher à faire grossir une communauté qui s’engage. Pas qui vous suit et qui vous ne regardera jamais. Donc ayez un objectif et une personnalité avec votre compte Twitter.

Mes conseils pour bien commencer la publicité sur twitter :

  • Chercher un objectif fort. Le conseil peut paraître bête. Il arrive souvent qu’après le ricanement que cette question soulève, un léger doute s’installe. Cet objectif doit conduire à la pérennité de votre entreprise. Et les pages vues ne sont pas des facteurs qui y conduisent. Comment votre compte Twitter contribue à votre croissance ? Souvent, mes clients ricanent moins à cette partie de la question.
  • Faites un entonnoir inversé. Commencez petit et précis. Et à mesure que votre courbe d’expérience s’améliore, soyez de plus en plus large.

Les outils d’aide pour mieux utiliser Twitter
Ils existent des outils qui vous faciliteront l’utilisation de Twitter.

  • Des clients sur ordinateurs. Comme Tweetdeck. (service gratuit de Twitter). Ce logiciel Saas gratuit vous aidera à mieux visualiser les interactions. En séparant, les tweets des réponses, … Personnellement, je ne l’utilise pas. Pour des comptes avec une forte activité, je crois savoir que c’est assez intéressant. Si vous êtes un community manager ou si vous gérez un gros compte, vous pouvez utiliser Hootsuite. La référence avec une version gratuite et payante. Je l’ai utilisé à une époque et il est vrai que c’est très pratique. De plus, vous pouvez gérez plusieurs comptes sociaux en même temps.
  • Des applications Twitter sur smartphone. J’utilise celle de Twitter mais je sais qu’ils en existent de nombreux autres.
  • Des Saas de publication. J’utilise celle de Buffer qui a un mode gratuit et qui est parfait. Très simple. Ce service vous permet de poster à des heures de votre choix. De plus, leur blog est une mine d’or. Je vous le recommande chaudement.
  • Des outils d’analyse de votre audience. En plus de ceux de Twitter, vous avez par exemple Manage Flitters. Ou des outils comme SumAll. Personnellement, je m’en sers que très peu. Mais dans des contextes pro avec beaucoup de volumes, cela peut avoir du sens.
  • Des outils pour ne rien manquer. J’utilise quotidiennement Nuzzel. C’est un service en ligne qui vous permet de connaître les liens les plus partagés par les gens que vous suivez. Mais également par les gens qui les suivent. Idéal pour ne rien manquer. Ou pour rattraper son retard. C’est un must have de la veille sur Internet.
  • Des outils pour vous aider dans vos analyse avec les Hash tags. Comme Talk Walker. Ou Hashtags.me. Personnellement, je n’utilise pas trop ces hash tags. Je préfère mettre des hash tags qui ont du sens dans mes tweets. Plutôt que de forcer des hash tags populaires.

Les habitudes agaçantes sur Twitter
Comme tous les réseaux sociaux, ils existent des pratiques assez exaspérantes. La plupart d’entre elles n’ont pas beaucoup d’intérêts et ne vous gêneront pas. Mais les connaître vous permettront de ne pas perdre de temps :

  • Le follow/follow back. Une manière d’agrandir son nombre d’abonnés est de suivre en masse un grand nombre de comptes. Une partie d’entre eux va vous suivre par magie (d’où le fameux ratio évoqué plus haut). Vous allez voir un grand nombre de comptes qui va vous suivre puis s’enlever au bout de quelques jours. Cette pratique est ridicule. On cherche à construire un réseau de gens qui ont un intérêt pour ce que vous dites.
  • L’ajout automatique dans les listes ou dans les favoris. A l’aide d’outil comme IFTT, vous pouvez automatiser un certain nombre d’actions sur Twitter. Une amélioration d’impression a été constatée par certains. Donc tout le monde se lance avec ces techniques. Je vous encourage à essayer avec des hashtags #growthhacking ou #webmarketing. Effet garanti. Rien de très gênant mais bon …
  • La mention pour spams. Des comptes vont vous mentionner dans l’espoir d’un retweet automatique. Pareil, rien de gênant.

Voici les grandes lignes des conseils que je donne pour mieux appréhender ce réseau social. C’est en pratiquant que l’on devient un bon utilisateur. Alors, à vos claviers.  https://lc.cx/WZJz

Commentaires